Jeudi, le 27 août 1914 à Belfort

Belfort

Gare de Belfort

Il fait très froid, il pleut encore.

A 7 heures nous parlons avec quelques officiers qui nous disent qu’il faut aller à Belfort. Les soldats nous offrent du pain et un peu de café (jus). Un lieutenant nous fait passer dans une chambre moins encombrée où nous passons la matinée. A 11 heures on nous offre la soupe (délicieux !) et on nous dit que nous irons à Belfort à 4 heures, sous la conduite des gendarmes. En attendant nous passons le temps à rigoler avec les soldats. Entre temps viennent deux type de Rixheim ayant été faits prisonniers. Ils nous racontent que la veille au matin, quand ils se sont enfuis, on commençait déjà à convoquer tous les jeunes gens de Mulhouse à partir de 17 ans.

Belfort1

Canons et avion pris aux allemands exposés à Belfort

Enfin à 4 h1/2 deux gendarmes nous conduisent à la gare d’où nous partons en train électrique après une longue attente. Auparavant nous avions mis nos bécanes dans le train. Après une heure de marche nous arrivons à la gare de Belfort. Les environs de Belfort sont tout rasés. Les gendarmes nous mènent à la caserne. Sur place, devant l’église nous voyons les 24 canons allemands pris à Mulhouse ainsi qu’un aéroplane allemand. Devant un bureau militaire, nous voyons une centaine d’Alsaciens réfugiés à Belfort qui vont aller dans le midi pour les vendanges. Arrivés à la caserne, nous expliquons notre cas aux officiers qui nous disent que le centre de recrutement pour les Alsaciens est Besançon. Nous décidons donc de partir pour cette ville par le prochain train demain matin à 4 heures. Nous goûtons donc du singe et de la soupe. Les soldats sont très aimables avec nous. Ensuite nous allons coucher sur des paillassons. La nuit est froide et je dors très mal. Nous avons fait mettre nos bécanes chez le contremaître de l’usine Tourtellier à Belfort.

0 commentaire à “Jeudi, le 27 août 1914 à Belfort”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


CARNETS DE GUERRE

Carnet

Jean-Paul HEDRICH, né en Alsace allemande à l'époque, s'est engagé à 17 ans dans l'Armée française. Il a alors pris le pseudonyme de MALHERBE. Tout au long de la guerre de 14-18 il tient son journal dans de petits carnets. 100 ans après ses carnets et ses lettres sont retranscris au jour le jour sur ce blog.

Mois après mois

PAGE FACEBOOK

ARCHIVES EUROPEENNES

Europeana

Page consacrée à Jean-Paul Hédrich sur le site européen des archives de la guerre de 14-18
http://europeana1914-1918.eu/fr/contributions/14458

JPHM200814

Jean-Paul à Mulhouse en août 14

JPHsept14

Jean-Paul à Lyon en septembre 1914

JPH_Grenoble

Jean-Paul à Grenoble mars 1915

JPH118

Jean-Paul à la Rochelle février 1916


Tradern mum |
Quideroulelefil |
Geneamoi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Happylife59
| Comparatif orthodontistes à...
| Tribulationsdunemamanquidec...