Retour à Mulhouse

Mulhouse1918Le Docteur Charles Hédrich, père de Jean-Paul, raconte le retour de ses fils qu’il n’a pas vu depuis 4 ans, la durée de la guerre :

Le samedi 16 novembre 1918 se passe dans l’attente de l’entrée des Français à Mulhouse, mais ils ne sont venus que le dimanche 17 novembre à 13h.

La veille le samedi 16 novembre à 13 h après notre déjeuner : coup de sonnette. La cuisinière va ouvrir, notre fille France se doutant de quelque chose sort de la salle à manger. Nous entendons « au mon Dieu, mon Dieu c’est toi !» et d’un bond maman est à la porte de la salle-à-manger où Charles la reçoit dans ses bras en disant « Maman, Maman ! ». Nous pleurions tous, on s’embrassait passionnément et ce brave garçon disait « Nous attendions ce jour si impatiemment ! ». Nous étions en admiration devant cet officier Français, le premier qui est venu chez nous après l’armistice et un jour avant l’entrée du gros de l’armée française. Il était devenu fort et s’était élargi, un fort gaillard et bel officier dans sa tenue avec ses décorations, citations, palmes, fourragère, croix de guerre. Quel immense bonheur de nous retrouver ; pas de joie plus pure que se revoir après ces dévouements sans bornes et cette magnifique victoire ! Un de nos premiers mots a été demander : « et Jean-Paul ?! » « Il est sous-lieutenant, il est beau et va bien » nous répond son frère, « il a été très brave et est également décoré de la croix de guerre ».

Nous finissons notre café, Charles déjeune. Il venait en chemin de fer de Lyon à Belfort, en auto de Belfort à Thann et à bicyclette de Thann à Mulhouse, ayant réussi à passer les avant-postes français. Il est venu, les boches étant encore à Mulhouse, mais les enfants dans la rue s’accrochaient à son uniforme voulant toucher un soldat français. Il a assisté à l’entrée des français à Mulhouse, le 17 novembre et à l’entrée à Strasbourg le 22 novembre 1918.

Jean-Paul est revenu environ 8 jours après Charles venant de Bruxelles et des Flandres en bonne santé et en bonne forme. On leur a posé des questions, fait des réponses, exprimé des étonnements sans nombre aux récits de ces quatre années de séparation et dont nous ignorions tout. Nous étions heureux et fiers d’avoir de si braves fils. Honneur aux vainqueurs, aux libérateurs de notre Alsace ! Vive la France !

AINSI S’ACHÈVE LA TRANSCRIPTION DES CARNETS DE GUERRE ET DES LETTRES DE JEAN-PAUL HÉDRICH DIT MALHERBE D’AOÛT 1914 À NOVEMBRE 1918…

 

0 commentaire à “Retour à Mulhouse”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


CARNETS DE GUERRE

Carnet

Jean-Paul HEDRICH, né en Alsace allemande à l'époque, s'est engagé à 17 ans dans l'Armée française. Il a alors pris le pseudonyme de MALHERBE. Tout au long de la guerre de 14-18 il tient son journal dans de petits carnets. 100 ans après ses carnets et ses lettres sont retranscris au jour le jour sur ce blog.

Mois après mois

PAGE FACEBOOK

ARCHIVES EUROPEENNES

Europeana

Page consacrée à Jean-Paul Hédrich sur le site européen des archives de la guerre de 14-18
http://europeana1914-1918.eu/fr/contributions/14458

JPHM200814

Jean-Paul à Mulhouse en août 14

JPHsept14

Jean-Paul à Lyon en septembre 1914

JPH_Grenoble

Jean-Paul à Grenoble mars 1915

JPH118

Jean-Paul à la Rochelle février 1916

JP_mars18a

Jean-Paul en permission Lyon décembre 1917

JPHsLt

Jean-Paul Sous-Lieutenant en juillet 1918


Tradern mum |
Quideroulelefil |
Geneamoi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Happylife59
| Comparatif orthodontistes à...
| Tribulationsdunemamanquidec...