Page d'archive 6

Dimanche, le 1er avril 1917

Mise en batterie1Nous aménageons un abri pour nous le soir, mise en batterie de la première section sous la pluie !

Samedi, le 31 mars 1917

Canon155C3Nous montons à la position de batterie. Nous longeons après Bouy le camp de Châlons, traversons Mourmelons-le-grand et prenons ensuite une piste dans la direction Nord-Est. C’est dans un bois de pins entre Baconnes et Auberives à 2 ou 3 km des lignes que nous prenons position. Nous travaillons immédiatement à la réfection d’ancien abris. Le temps est détestable.

Jeudi, le 29 mars 1917

Neige1Nous nous réveillons de bonne heure et trouvons notre guitoune couverte de neige.

Mercredi, le 28 mars 1917

Mise en batterieNous nous reposons et attendons les ordres.

Le 27 mars 1917

BouyNous passons à Pantin le matin et faisons route vers l’Est. Nous passons successivement par Meaux, La Ferté-sous-Jouarre, Château-Thierry, Epernay toujours en longeant la Marne. La contrée est gentille et pittoresque par ses vallonnements. D’Epernay nous continuons notre route vers Châlons-sur-Marne pour débarquer le soir plus au nord de cette dernière ville à Sainte-Hilaire. La colonne est formée à la nuit tombante. Nous faisons une courte étape en passant par Bouy et cantonnons dans une forêt de pins entre le dernier village et la Vesle. Nous passons ainsi une bonne nuit à la belle étoile.

Le 26 mars 1917

EmbarquementChevauxAu matin nous embarquons sous une pluie torrentielle à Breteuil embranchement.

Dimanche, le 25 mars 1917 – Sous-officier

SousOfficier

Uniforme de Maréchal des logis d’artillerie 1917

Je suis promu sous-officier.

Jeudi, le 22 mars 1917

Canon155C3Nous allons jusqu’à le Cardonnois, après Montdidier.

Mardi, le 20 mars 1917

CharriotNous recevons un contrordre et retournons à l’arrière par un temps détestable. Nous cantonnons le soir à Fescamp dans des baraquements

Lundi, le 19 mars 1917

RouteSuzanneNous faisons une étape de 3 km et cantonnons à Solente pour attendre les ordres. A nouveau je me débrouille pour coucher dans une chambre à peu près intacte.

 

1...45678...43

CARNETS DE GUERRE

Carnet

Jean-Paul HEDRICH, né en Alsace allemande à l'époque, s'est engagé à 17 ans dans l'Armée française. Il a alors pris le pseudonyme de MALHERBE. Tout au long de la guerre de 14-18 il tient son journal dans de petits carnets. 100 ans après ses carnets et ses lettres sont retranscris au jour le jour sur ce blog.

Mois après mois

PAGE FACEBOOK

ARCHIVES EUROPEENNES

Europeana

Page consacrée à Jean-Paul Hédrich sur le site européen des archives de la guerre de 14-18
http://europeana1914-1918.eu/fr/contributions/14458

JPHM200814

Jean-Paul à Mulhouse en août 14

JPHsept14

Jean-Paul à Lyon en septembre 1914

JPH_Grenoble

Jean-Paul à Grenoble mars 1915

JPH118

Jean-Paul à la Rochelle février 1916


Tradern mum |
Quideroulelefil |
Geneamoi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Happylife59
| Comparatif orthodontistes à...
| Tribulationsdunemamanquidec...